Anadrol

l'anadrol, un supplément pour vous ?

L’ Anadrol (communément appelé par les athlètes « A50 » ou « A-bombes », et de son nom scientifique l’oxymetholone) a été initialement développé en tant que composé pour aider les personnes souffrant d’anémie, et a depuis été utilisé avec succès pour aider les gens qui souffrent d’autres maladies dans lesquelles la perte de poids est un des symptômes.

Ainsi, il s’avère être un agent efficace pour favoriser la prise de poids, l’augmentation de l’appétit, gagner en force, et augmenter le nombre de globules rouges du sang. Et, comme avec la plupart des anabolisants / androgènes (AAS), l’ Anadrol traîne avec lui sa liste d’inconvénients.

Allons-y directement…

Les inconvénients de l’Anadrol

Anadrol 50 va inhiber la production naturelle de votre corps d’hormones (testostérone, etc…), et aura une incidence négative sur votre profil lipidique sanguin, pouvant entre autres :

  • provoquer une rétention d’eau
  • causer des maux de tête
  • intoxiquer le foie (en fait, de tous les stéroïdes il a, à ce niveau, la plus mauvaise des réputations)

Paradoxalement, bien que l’un des avantages vantés par son fabricant d’origine (Syntex) soit qu’il stimule la prise de poids en augmentant l’appétit, en revanche, en prendre trop peut entraîner l’effet inverse (lisez ci dessous ce qui concerne la limite des 100mg/jour)…Ha, ces stéroïdes, bien malin celui qui sait correctement s’en servir…

Je pense que, dans le but d’acquérir une bonne compréhension des effets sur le corps de l’Anadrol, nous devons jeter un coup d’œil à ses avantages et à ses inconvénients. En effet, l’ Anadrol est un composé dérivé de la DHT, et qui plus est, est un stéroïde de type 17-alpha-alkylé, ce qui signifie qu’il a été modifié au niveau du carbone 17 pour que l’ingestion par voie orale soit possible.

La plupart des stéroïdes oraux sont de type 17aa, ce qui les aide à passer à travers le foie sous leur forme utile. Alors direz-vous, ce principe qui consisterait à rendre tous les stéroïdes de type 17aa, ce ne serait pas une bonne idée ? Oui, mais il y a quand même l’un ou l’autre problème…On va donc parler des effets secondaires de l’Anadrol suite à sa consommation.

Les effets secondaires de l’Anadrol

Bon, vous avez lu qu’il y avait une altération permettant de le transformer en type 17aa ingérable par voie orale. Je sais, c’est un peu barbant, mais c’est nécessaire de passer par là.

Cette altération 17aa, qui rend son passage possible à travers le foie, présente une certaine toxicité. Une étude menée sur un panel de personnes a montré que la prise de poids était intéressante mais qu’elle culminait après 19 à 20 semaines pour ne plus progresser ensuite, mais durant cette période, les personnes ont rencontré les problèmes suivants :

  • maux de tête
  • ballonnements
  • pression artérielle élevée
  • sentiment de malaise généralisé
  • féminisation (?) : il reste des doutes quant à cette éventualité, en effet en tant que dérivé du DHT, son caractère œstrogénique ne peut pas être prouvé; néanmoins certains phénomènes chimiques liés à son absorption peuvent laisser le trouble quant à ce propos.

Comme je l’ai dit, ce stéroïde présentent des effets secondaires, mais qui restent « facilement » évitables et contrôlables. Une étude a même montré très peu d’effets secondaires sur des sujets utilisant jusqu’à 100mg/jour de Oxymetholone (son nom scientifique). Dans le UnderGround Steroid Main Book original, un certain Dan Duchaine déclare qu’il l’a utilisé à des doses allant jusqu’à 150mg / jour. De toute évidence, l’hépatotoxicité (son côté toxique pour le foie) de l’Anadrol a été un peu exagérée, dans certains milieux. Quoi qu’il en soit, il vaut toujours mieux essayer de limiter l’utilisation de ce genre de produit, d’autant plus qu’il est, vous vous en doutez sur la liste noire de l’AFNOR des produits dopants.

Pour ceux qui veulent quand même essayer, voici le témoignage réécrit d’une personne ayant pris ce stéroïde, sous une forme plus didactique.

Comment prendre de l’Anadrol ?

En général, on le prend durant 6 semaines, dans le seul but d’engranger des gains en masse sur le court terme; il est donc utilisé comme stéroïde de démarrage chez les bodybuildeurs et autres powerlifters qui, après cette période, utiliseront un autre produit dopant. L’ Anadrol est donc efficace dans une stratégie à court terme de prise de masse et de force; inutile d’en prendre si vous êtes en phase de découpage…

On dit souvent des stéroïdes que plus on prend, plus on voit les effets. Avec l’Anadrol, ce n’est pas tout à fait juste; en effet, la courbe a tendance à s’aplatir avec les doses prises et le temps qui passe. Entre des prises de 50mg et 100mg/jour, les gains sont spectaculaires dit-on. Au delà de cette dose de 100mg/jour, le jeu n’en vaudrait plus vraiment la chandelle.

En effet, certains experts du monde des produits dopants ont évoqué le fait qu’au delà des 100mg/jour, l’Anadrol avait un effet coupe-faim et donc expliquait le plafonnement de la courbe de prise de poids.

Disponibilité de l’anadrol.

Ce stéroïde est disponible sur le marché noir sous la forme de capsules, de comprimés (certains sont même dosés à 75mg!), sous forme liquide, et même sous la forme de… »papier ». Les prix varient en fonction du format: le papier sera généralement le plus cher, et le liquide le moins, et de l’endroit où vous vivez. Dans tous les cas, vous ne devriez pas payer plus de 2.50-3.00 EUR par 50mg. Comptez donc sur un maximum de +/150-200 EUR/mois. C’est à mon sens largement surfait par rapport à ce qu’on peut trouver de façon plus sûre et surtout légale.

 

 

Donnez une cote