Exercices à la barre à mine

La barre à mine : un outil simple aux possibilités infinies.

Barre à mine - exemple d'exercice

Exercice – Rowing à la barre à mine

Etes-vous fan de la barre à mine? Je ne veux pas parler de l’outil qui sert à creuser des excavations où placer des charges explosives, mais de l’accessoire d’entraînement que vous devriez penser à utiliser.

Une barre à mine est une plaque de métal équipée une charnière pivotante avec un court manchon dans lequel on peut fixer l’extrémité d’une barre. Il en existe plusieurs sortes, mais elles transforment toutes une barre en levier de plus de deux mètres avec lequel on peut faire une myriade exercices. L’exercice le plus communément associé à la barre à mine est le rowing à la barre en T, mais c’est loin d’être le seul.

Testez le développé unilatéral et le soulevé de terre, pendant lequel on saisit l’extrémité de la barre pour réaliser un exercice ressemblant au soulevé de terre sumo avec effet de levier. Deux entraîneurs connus, Ben Bruno et Sean Hyson, de chez M&F, recommandent les exercices avec la barre à mine, qu’ils intègrent à leur programme avec créativité.

Pourquoi la barre à mine est elle un outil formidable pour les fans de musculation ?

Ils stimulent la force, la prise de masse et le conditionnement physique, mais la barre à mine est surtout efficace pour ceux qui, par exemple, souffrent d’une faiblesse au niveau des articulations ou du dos consécutive à des blessures. Après par exemple des accidents de type déchirures partielles des bourrelets supérieurs des épaules ou hernies discales, la barre à mine permet de travailler sous des angles inédits sans aggraver le tissu conjonctif.

En fait, c’est une solution inespérée quand on porte les marques du combat avec la fonte, et c’est un sujet sur lequel de nombreux coachs en culturisme se sont longuement penchés. Une extrémité de la barre étant complètement fixe, il est possible de procéder à des ajustements minuscules de l’amplitude de mouvement à chaque rep et donc d’optimiser le recrutement musculaire.

Par exemple, quand on réalise le développé unilatéral, on incline légèrement le corps en levant la barre pour faire passer la tension du faisceau antérieur au faisceau moyen du deltoïde pendant la même rep. C’est impossible avec le développé barre lourd. Pour un accessoire tout simple, la barre à mine offre de nombreuses manières d’enrichir l’entraînement. Donc, pensez à l’incorporer à votre séance et n’oubliez pas qu’elle ne se limite pas au rowing avec la barre en T.

Quelques exercices à faire à la barre à mine

  • Le développé épaules. Même avec une déchirure au labrum, tu peux pratiquer le développé sans la moindre douleur.
  • Le rowing à la barre en T. Ce grand classique reste l’un des meilleurs exercices pour le dos.
  • Le soulevé de terre. À nouveau, la barre à mine te permettra de réaliser cet exercice sans souffrir.
  • Le développé couché. Cette variante réalisée couché au sol procure des sensations uniques.
  • Le squat gobelet. Faites face à la barre et tenez-en l’extrémité contre la poitrine.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *