Fluid Fighter

Fluid Fighter est un diurétique contenant quatre extraits de plantes et une quantité modeste de potassium. Il est conçu pour réduire l’eau sous-cutanée et perdre du poids en soutenant le rôle excréteur des reins.

fluid_fighter

Fluid Fighter en quelques mots

  • Fluid Fighter est un supplément très équilibré et enrichi en une multitude de composants.
  • Fluid Fighter est essentiellement un produit diurétique, il va vous aider à perdre du poids sous forme d’eau.
  • Fluid Fighter n’est pas un produit amincissant, la perte de poids est une perte d’eau, pas de masse grasse.
  • Fluid Fighter est intéressant comme complément à d’autres suppléments plus efficaces dans la prise de masse.

Que contient Fluid Fighter ?

  • L’EXTRAIT DE FEUILLE DE BUCHU

provient d’un buisson d’Afrique du Sud et de Namibie aux « feuilles tannées » contenant plusieurs ingrédients bio-actifs (limonène, menthone, pulégone, rutine, diosmétine, diosmine, hespéridine, quercétine et vitamines B). Il est utilisé depuis plusieurs siècles pour traiter les inflammations, les infections rénales et urinaires, la cystite, l’urétrite, la prostatite et la goutte. Ses effets diurétiques sont bien connus et c’est la principale raison de son utilisation par des personnes en bonne santé et actives.

En général, les doses recommandées sont de 1 à 2 g de feuilles par jour, mais quand des extraits sont utilisés, des doses plus faibles peuvent être efficaces. Dans les années 1800, les colons hollandais utilisaient le brandy de feuille de buchu pour traiter la gueule de bois, la toux et le rhume.

  • L’EXTRAIT DE RACINE DE PERSIL

est utilisé dans certains pays pour ses propriétés médicinales, et on pense que c’est l’herbe la plus répandue en Europe. Le persil est une bonne source de fer, de vitamines A (béta carotène), B (acide folique), C et K. Il contient aussi des quantités modérées de bore et de fluorure, qui sont censés renforcer la santé osseuse.

Parmi ses autres ingrédients bio-actifs, on compte la myristicine (qui a des propriétés chimio-protectrices et inhibe la formation de tumeurs chez les animaux), la limonène, l’eugénol, l’alpha-thu-jène, l’apiine, l’apigénine, le chrysoériol et la lutéoline (un puissant antioxydant).

Avec tant de principes actifs et d’avantages, on comprend pourquoi le persil était sacré pour les Grecs et les Romains.

  • L’EXTRAIT DE RACINE DE BARDANE

est tiré d’un tubercule sauvage et facile à cultiver qu’on trouve dans de nombreuses régions du monde, particulièrement en Europe du Nord, en Sibérie et au Japon. La bardane est utilisée comme légume et plante médicinale pour soigner toutes sortes de maladies, dont : les problèmes de peau comme l’eczéma (dermatite), le psoriasis, la peau sèche, les problèmes de foie et de calculs rénaux, les infections de la gorge et de la poitrine, les ballonnements et l’indigestion.

De nombreux remèdes traditionnels utilisent la bardane pour purifier le sang et en guise de diurétique. La bardane est une très bonne source de potassium, de vitamine B6 (pyridoxine) et de quelques polysaccharides non amylacés (inuline, glucoside-lappin, mucilages) qui ont un effet laxatif.

  • L’EXTRAIT DE PRÊLE

est tiré d’une plante qui pousse en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique du Nord et en Asie du Nord et qui contient de la silice et des acides de silice, des saponines (en particulier de l’équisétonine, qu’on pense être le principe actif responsable de ses propriétés diurétiques), plus de 15 flavonoïdes, des stérols, des tanins, du potassium, du manganèse, du magnésium, du soufre et du calcium.

Il a été suggéré que la prêle descend d’une famille de plantes qui existaient il y a 300 à 400 millions d’années! Traditionnellement, la prêle est utilisée oralement pour stimuler la perte de fluides (effet diurétique) et pour traiter les troubles génito-urinaires et respiratoires, l’arthrite et les ulcères hémorragiques.

Utilisée par voie externe, elle a des propriétés astringentes (elle aide à stopper les saignements) et elle stimule la guérison des blessures. La prêle est un produit sûr; la monographie de la Commission E allemande suggère d’en prendre jusqu’à 6 g par jour par voie interne.

  • LE POTASSIUM

est un minéral essentiel et l’un des principaux électrolytes du corps. Il joue des rôles fondamentaux de régulation de l’équilibre des fluides, du fonctionnement cardiovasculaire, de la tension artérielle, des contractions musculaires, du fonctionnement des reins et de l’excitabilité des membranes cellulaires.

  • Aliments contenant du potassium

Les aliments riches en potassium comprennent les pommes de terre (rouges et blanches), les patates douces, les tomates séchées, les haricots rouges, les bananes et les avocats. Le potassium est le principal électrolyte intracellulaire (à l’intérieur des cellules) et sa concentration est régulée de près par le corps.

  • Formes chimiques du potassium

Les formes les plus courantes de suppléments de potassium sont le chlorure de potassium, le citrate de potassium et le bicarbonate de potassium. L’hypokaliémie renvoie à un faible taux de potassium dans le sang. Les individus utilisant des laxatifs ou des diurétiques et les athlètes suivant un entraînement intense qui suent beaucoup y sont particulièrement susceptibles. Les symptômes de l’hypokaliémie comprennent la fatigue, les crampes musculaires, un ralentissement des réflexes et des douleurs abdominales.

De nombreuses boissons de l’effort contiennent du sodium (le principal électrolyte extracellulaire) et du potassium qui accélèrent la réhydratation et réduisent la fatigue pendant un effort prolongé. Il convient de noter que des doses élevées de suppléments de potassium doivent être évitées, à moins que votre médecin traitant ne vous le conseille. C’est particulièrement vrai pour les personnes souffrant de problèmes rénaux, de diabète, d’insuffisance cardiaque, ou qui prennent régulièrement des analgésiques comme de l’aspirine, de l’ibuprofène et du naproxène.

Donnez une cote