Prenotran

Prenotran est une formule en poudre pré-séance qui contient une vaste gamme d’ingrédients bioactifs, dont: citrulline, guarana, acides aminés ramifiés (BCAA), glutamine, plusieurs vitamines B, bêta-alanine et coenzyme Q10.

Avec plus de 20 ingrédients, Prenotran a le pouvoir de booster l’intensité de votre entraînement.

Prénotran - Labos NHCO

Voici Prenotran de NHCO, un supplément pré workout.

Observons de quel bois est fait Prenotran, ce nouveau supplément, venant de chez NHCO !

Eléments constitutifs de Prenotran

Voici la liste des principaux ingrédients retrouvés dans Prenotran

La Citrulline

La citrulline est un cousin chimique naturel de l’acide aminé arginine. Son nom est dérivé du nom scientifique de la pastèque (Citrullus vulgaris), l’aliment à partir duquel il a été isolé pour la première fois. Pendant son métabolisme normal dans le corps, la citrulline est synthétisée à partir de la glutamine et de l’ornithine dans l’intestin, convertie en arginine dans les reins, et elle contribue à la stimulation de la production de monoxyde d’azote (NO) dans les tissus périphériques.

Citons ses nombreux rôles dans le corps!

Le NO provoque la dilatation des vaisseaux artériels, améliorant donc le débit sanguin vers les muscles actifs. De plus, de nombreux bodybuildeurs utilisent cette citrulline pour amplifier la congestion musculaire consécutive à l’entraînement physique. Certaines études récentes ont démontré qu’une supplémentation orale en citrulline pouvait améliorer la performance musculaire et réduire la fatigue en stimulant la synthèse répétée de phosphates hautement énergétiques (notamment l’ATP et le phosphate de créatine) utilisés pendant un effort à intensité maximum.

Le Guarana

Qui ne connaît pas le guarana? Le guarana (aussi appelé Paullinia cupana) est une plante dont les graines contiennent plus de caféine que les grains de café. Il est traditionnellement utilisé par les peuples amazoniens pour ses propriétés psychostimulantes. Le guarana peut aussi avoir des effets positifs supplémentaires allant au-delà de sa teneur en caféine, y compris l’amélioration de la mémoire, du temps de réaction et de l’humeur. Les spécialistes de la médecine alternative affirment que le guarana a des effets plus longs que la caféine, mais cela n’a pas été démontré par des expériences sur des humains. Comme de nombreuses variétés de thé, le guarana contient aussi des catéchines, des épicatéchines et des tanins. Prenotran est enrichi en guarana, comme en ginseng d’ailleurs.

Les BCAA (Bind Chain Amino Acids)

Les BCAA (leucine, isoleucine et valine) représentent environ 35% des protéines des muscles squelettiques et jouent un rôle unique dans le métabolisme des protéines, le fonctionnement neurologique et la régulation de la glycémie et de l’insuline. De nombreux athlètes prennent des BCAA entre les repas afin de diminuer la dégradation des protéines musculaires, de restaurer la signalisation anabolique et (potentiellement) de réguler à la hausse la fonte adipeuse.

Les BCAA : ils sont uniques!

De tous les acides aminés, les BCAA sont uniques en cela qu’ils sont les seuls à être métabolisés directement dans les muscles squelettiques, et non pas dans le foie. Les trois BCAA passent par le même mécanisme transporteur pour pénétrer dans les muscles, mais la plupart des experts recommandent d’éviter les doses élevées d’un seul acide aminé, et nous sommes d’accord avec eux sur ce point, car lorsque seul un BCAA est mis à disposition du corps, les deux autres peuvent devenir « cinétiquement limitants ».

Autrement dit, la leucine stimule mieux la synthèse protéique quand l’isoleucine et la valine sont aussi présentes à des taux « permissifs ». En général, les BCAA sont ingérés plusieurs fois par jour, en particulier pendant les phases de régime ou quand les muscles sont douloureux après l’entraînement.

Des expériences ont également montré que les BCAA contribuent à accélérer la récupération des muscles après un entraînement intense. Les mécanismes en question ne sont pas totalement clairs, mais il semble que les BCAA jouent le rôle de nutriments et soient capables de promouvoir la phosphorylation des protéines participant directement à la synthèse protéique.

De plus, certains scientifiques suggèrent que l’utilisation durable des BCAA pourrait aussi aider à mincir, car il est prouvé que l’isoleucine stimule l’activité des gènes qui contrôlent la fonte adipeuse et diminue celle des gènes qui contrôlent la mise en réserve des lipides. Certaines données montrent aussi que la leucine elle-même peut stimuler l’oxydation des acides gras et la biogenèse mitochondriale (autrement dit, la production de mitochondries) dans les cellules musculaires et les cellules adipeuses.

La Tyrosine

La tyrosine est un acide aminé qui sert de précurseur à la production d’adrénaline, de noradrénaline et de dopamine. C’est donc un ingrédient courant dans les produits pré-séance et les brûleurs de graisse. Des études sur les doses élevées de tyrosine indiquent qu’elles améliorent la rapidité de préparation au combat des troupes et l’humeur pendant le stress provoqué par le froid, l’altitude et la privation de sommeil. Remember Stalingrad.

En tant que précurseur de la catécholamine, la tyrosine compte de nombreuses applications pertinentes aux performances physiques. C’est particulièrement vrai quand on doit fournir des performances optimales alors qu’on a froid ou qu’on est fatigué.

La Bêta-Alanine

La bêta-alanine est un acide aminé très populaire parmi de nombreux types d’athlètes, car elle réduit la fatigue musculaire pendant un effort intense. Quand la bêta-alanine est ingérée, elle s’associe à un autre acide aminé, l’histidine, pour former un puissant composant appelé carnosine.

Dans les muscles actifs, la carnosine joue un rôle puissant de tampon des ions d’hydrogène générés suite à la production d’acide lactique (lactate). C’est pertinent pour les bodybuildeurs pendant les séries durant plus de 60 secondes environ, ou pendant l’entraînement avec de courtes périodes de repos, pendant lequel l’accumulation de lactate peut réduire le nombre total de répétitions.

Théoriquement, la bêta-alanine peut aussi être utile pendant les régimes hypoglucidiques, car elle compense les changements du pH (mesure de l’acidité) consécutifs à la production de cétones. Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, la bêta-alanine doit être consommée sans interruption pendant au moins quatre semaines. La bêta-alanine contribue à réduire la fatigue pendant un programme de bodybuilding intense, ce qui augmente le stimulus de l’entraînement. Et bien entendu, qui dit stimulus de l’entraînement, dit meilleurs gains à long terme.

Donnez une cote