Dianabol

Analyse du Dianabol ou Methandrostenolone

Dianabol 10mg

Dianabol 10mg

Le Dianabol est considéré comme un des stéroïdes anabolisants les plus populaires de tous les temps, quelque soit sa manière (orale ou via injection) d’être administrée au patient.

Mais pourquoi lui accorde-t-on tant d’importance ? Sans doute parce qu’il a ouvert la voie au dopage moderne, ouvrant une nouvelle porte à des performances athlétiques insoupçonnées mais néanmoins reconnues comme illégales!

Le Dianabol a été conçu comme tel, avec dans l’esprit de son concepteur la pure amélioration des performances physiques, même si de façon un peu hypocrite, il portait à ses débuts un logo à usage thérapeutique.

Alors que dans les années 50 l’URSS dominait clairement la scène olympique mondiale avec ses athlètes dopés à la testostérone, les USA prirent la décision de ne pas se laisser distancer. C’est ainsi que le Dr. John Ziegler, associé au laboratoire Ciba en 1958, produisit le premier lot de methandrostenolone sous le nom commercial de Dianabol. Ce composé avait pour but de conserver les propriétés anabolisantes de la testostérone tout en diminuant le côté trop androgénique des autres produits dopants.

Et c’est ainsi que du jour au lendemain, les USA parvinrent à reconquérir leur suprématie sur les soviétiques dans le monde de l’athlétisme…

Tas de tricheurs.

Avec de tels débuts tant prometteurs, le Dianabol s’est vite forgé une réputation dans tous les domaines liés au sport, et notamment – vous l’avez deviné – dans le monde du culturisme et ceci encore de nos jours. Néanmoins, peu de temps après sa sortie aux USA, la FDA a commencé à faire les gros yeux :

« Cher labo Ciba, pourriez-vous nous expliquer quelle est au juste la réelle utilité médicale du Dianabol? »

Les arguments suivants furent avancés :

  • utilité dans le traitement de l’ostéoporose
  • prévention du nanisme

Mais cela ne suffisait pas à la FDA et en 1983, sous la pression de la FDA, Ciba dut arrêter la production de Dianabol oral. Quelques années plus tard, on n’en parlait plus : toutes les marques dérivées du Dianabol étaient retirées du marché aux USA. Notons que cela n’a jamais empêché des labos étrangers et moins regardants de continuer à produire du Dianabol sous le manteau. On pensera notamment au Mexique et à la Thaïlande.

Découvrez D-BAL, l'alternative au Dianabol 100% légale

Découvrez D-BAL, l’alternative au Dianabol 100% légale

Caractéristiques et fonctionnement du Dianabol.

On va essayer de faire simple, sinon on est tous bon pour ressortir les bouquins de chimie.

Le Dianabol, ou methandrosténolone est un stéroïde anabolisant androgénique dérivé de la testostérone. Une légère modification de cette structure organo chimique au niveau de la position d’un atome de carbone a permis de réduire sa nature androgénique désagréable (vous le savez : acné, calvitie etc…). Ceci faisant de lui un des stéroïdes anabolisants les plus efficaces jusqu’à maintenant.

Fonctionnellement, ce stéroïde favorise grandement la synthèse des protéines dans les muscles ainsi que la rétention d’azote. Pour rappel, la synthèse des protéines est ce qui représente la construction de vos muscles, tandis que la rétention d’azote améliore l’anabolisme çàd la conservation de la masse musculaire (c’est l’inverse du catabolisme).

Catabolisme = destruction de muscles. Anabolisme = création de muscles.

A cela, il faut encore dire deux mots au sujet de la glycogénolyse, qui est la transformation du glycogène en glucose. Le Dianabol est très très fort pour améliorer ce processus, ce qui fait que vous tirez bien plus d’énergie des glucides que vous mangez grâce au Dianabol. C’est vraiment un produit miracle.

En plus, on peut dire aussi que le Dianabol a une certaine sympathie, une certaine affinité avec les autres stéroïdes. Ainsi, il semble qu’il soit encore plus efficace quand on le combine par exemple avec du Trenbolone.

Effets du Dianabol.

Deux mots pour les qualifier : rapidité, efficacité.

On rapporte d’ailleurs beaucoup de cas où les gains en masse musculaire étaient de 10 kilos en quelques semaines. Evidemment cela dépend un peu du dosage ainsi que de votre consommation énergétique, mais cela reste des chiffres réalistes. C’est donc clairement le genre de produit que les athlètes prennent en début de saison pour gagner en masse et force. Aucun produit dopant ne parvient à de tels résultats.

Dianabol est aussi fortement utilisé dans d’autres milieux sportifs que le culturisme, et certains qui ne sont pas nécessairement focalisés sur la prise de masse prendront d’autres stéroïdes comme par exemple le Winstrol. Tout dépend finalement de l’usage qu’on veut en avoir.

Si vous cherchez la masse, la force,la vitesse et l’endurance alors le Dianabol est intéressant. Maintenant, il faut encore voir comment vous vous nourrissez. Les muscles, ça ne pousse pas tout seul non plus.

Certains se demanderont si le Dianabol convient pour des cycles de cutting. Je dirai non, car il y a de meilleurs produits si vous vous lancez dans un tel cycle. En effet, le Dianabol produit de la rétention d’eau, donc ce n’est pas vraiment ce qu’il y a de mieux comme produit.

Parlons des effets secondaires.

Là, ça va un peu secouer.

Alors, même si ce n’est pas le plus dangereux des stéroïdes, il arrive quand même d’avoir quelques problèmes surtout si on ne sait pas gérer correctement ce produit.

Découvrez D-BAL, l'alternative 100% légale au Dianabol

Découvrez D-BAL, l’alternative 100% légale au Dianabol

Il est œstrogénique.

Ceci entraîne donc des problèmes de rétention d’eau et de développement des seins chez l’homme. Ceci peut aussi se combiner avec des pressions artérielles élevées. Attention donc.

Afin de combattre ces effets, certains prennent des anti-oestrogènes (Nolvadex, Femara,…). Cela peut souvent suffire, mais en contrepartie, cela va produire du mauvais cholestérol. Cela vous obligera donc à prendre autre chose pour contrer les effets sur le cholestérol.

Il est légèrement androgénique.

De par la structure moléculaire légèrement altérée au niveau de la position d’un atome de carbone, son côté androgénique a été diminué. Néanmoins, on peut encore s’attendre à des poussées d’acné, de pertes de cheveux et de développement de la pilosité. Encore une fois, chaque homme réagira de façon différente. C’est purement statistique. Si ces inconvénients vous sont réellement problématiques, du Finastéride peut encore aider. Mais bon, cela revient encore et toujours à combattre le mal par le mal.

Et chez les femmes, elles se couvriront petit à petit de poils, développeront un beau gros clitoris et auront une voix grave. Clairement, et malheureusement, le Dianabol n’est pas vraiment fait pour vous mesdames.

Les effets sur le coeur.

Je vous avais parlé de son effet négatif sur le cholestérol, surtout sur les niveaux de mauvais cholestérol (le LDL). Non seulement, il augmente les niveaux de mauvais cholestérol mais parvient aussi à diminuer les niveaux de bon cholestérol. A ce niveau, Dianabol est une véritable catastrophe et il sera important pour celui qui en prend de surveiller attentivement ses niveaux de cholestérol et son rapport LDL/HDL, sinon c’est le bouchage artériel qui se profile, et donc à terme, c’est la crise cardiaque ou l’accident vasculaire qui se profilent.

Les effet sur la pression sanguine.

J’avais déjà aussi évoqué les problèmes liés à l’hypertension…Et bien pas de chance, le Dianabol a un impact très négatif sur la tension artérielle. Et là, pas de miracle, ce sera votre lifestyle qui sera la clé de votre combat contre l’hypertension. De toute façon, règle générale : si vous souffrez d’hypertension ou de niveaux élevés de cholestérol, abstenez-vous de toucher au Dianabol.

Sinon, assurez-vous de garder une hygiène de vie impeccable ce qui veut dire :

  • un régime alimentaire sain et varié
  • des omégas 3
  • une activité physique régulière

Bref, à ce niveau là, le Dianabol n’est pas un cadeau. Vous devrez donc fournir un effort substantiel pour vous prémunir des effets secondaires indésirables inhérents à ce stéroïde.

Les effets sur la testostérone.

Encore un exemple où le Dianabol va vous causer quelques soucis…

On sait que l’apport d’anabolisants a un effet négatif sur la production de testostérone naturelle. Le Dianabol n’échappe pas à cette règle et cet effet négatif est particulièrement marqué avec le Dianabol.

Donc, cela signifie que vous allez devoir suppléer vous même sinon vous finirez avec des niveaux de testostérone trop bas, ce qui est convenons-le assez désagréable. Pensez donc à réguler vos niveaux de testostérone via des apports externes, de façon à conserver un niveau adéquat de cette précieuse hormone.

Rassurez-vous néanmoins, le processus est réversible. Quand votre cure de Dianabol sera achevée, vos niveaux naturels de testostérone devraient se rétablir naturellement. Et pour accélérer un peu le tout, un traitement dit PCT (Post Cycle Therapy) devrait être envisagé. Attention néanmoins, ce genre de traitement s’accompagne de la prise d’autres produits et s’étend sur une assez longue période (on compte en mois).

Bref, vous aurez été prévenu.

Les effets sur le foie.

Le Dianabol est « moyennement » toxique pour le foie. On ne va pas dire que cela va vous mener à une greffe de foie dans les deux ans, mais sa toxicité doit être reconnue et acceptée. C’est aussi pour cela que les cures de Dianabol (cela me fait toujours rire quand on parle d’une cure) doivent être limitées dans le temps (6 semaines max).

En plus de cela, pour éviter d’aggraver votre cas, il faudra songer à limiter la consommation d’alcool durant la cure de façon à ne pas mettre le foie sous pression. En fait, mieux vaut encore éviter toute prise d’alcool, étant donné que l’alcool est vraiment la substance qui peut freiner votre développement musculaire. Évitez aussi tous les autres compléments auxquels vous pourriez penser, cela ne ferait qu’aggraver le cas.

Par contre, si vous avez l’occasion de prendre quelques compléments/herbes/aliments naturels pour vous détoxifier le foie, ce serait une bonne idée.

Découvrez D-BAL, l'alternative 100% légale au Dianabol

Découvrez D-BAL, l’alternative 100% légale au Dianabol

Comment prendre du Dianabol ?

Ça dépend…à la fois de votre expérience des stéroïdes et de vos ambitions. En général, on remarque des résultats à partir de 15 mg par jour. Ce qui fait que, comme on est gourmand, les prises vont souvent de 20 à 25 mg par jour. Pensez aussi que plus vous augmentez les doses, plus vous risquez de souffrir des effets secondaires. Certains n’hésitent pas à pousser à 30-35 mg par jour. D’autres vont même aller jusque 50 mg par jour; vous imaginez bien que ces doses de cheval sont réservées à ceux qui connaissent bien le sujet et qui ont déjà une grande expérience des stéroïdes/asiles psychiatriques derrière eux.

A des doses pareilles, vous allez en chier.

La durée de demi vie du Dianabol est de grosso modo 4 heures; on recommande donc 2 à 3 doses par jour pour maintenir la concentration en Dianabol au maximum dans le sang. Mais ce n’est pas encore garanti. De toute façon, le Dianabol est un stéroïde vraiment efficace; vous devriez donc voir des résultats assez rapidement.

Où trouver du Dianabol.

D’abord, la prise de ce genre de produit est considérée comme du dopage. Et donc, c’est interdit. Maintenant, le Dianabol est relativement facile à trouver et est assez bon marché (songez néanmoins que vous devrez prendre d’autre produits pour contrecarrer les effets secondaires). Songez à des labos comme British Dispensary ou Akrikhin qui produit du DBol, Naposim via le labo Terapia et Anahexia chez Jinan Pharma.

En général, ce sont des doses peu concentrées (5 à 10 mg), mais on peut en trouver des plus corsées dans les 25 – 50 mg.

Encore une fois, vous allez en trouver de bonne qualité, mais aussi de très mauvaise. Et donc, vous ne saurez pas exactement ce que vous vous injectez : il y a de nombreuses contrefaçons qui existent et trouver le bon fournisseur sera une vraie galère. Honnêtement, c’est peine perdue. Allez voir les sites, cela n’inspire pas la confiance.

Donc, si vous achetez en ligne du Dianabol, il y a toujours le risque de tomber sur une contrefaçon ou un produit de piètre qualité. Sachez aussi que dans beaucoup de pays, le Dianabol est une substance interdite (et on la détecte encore 6 semaines après sa prise). Ne comptez pas non plus sur votre médecin pour vous en prescrire.

Mieux vaut donc vous orienter vers des substituts légaux et quasi aussi efficaces que le Dianabol comme D-Bal par exemple. Et cela sans risque et sans prescription médicale.

Que penser du Dianabol finalement ?

C’est simple : rapidité, efficacité. C’est un stéroïde assez simple, basique, mais comme partout, les choses simples sont parfois et même souvent les plus efficaces. Si vous voulez un stéro rapide, efficace et qui va vous permettre de tout éclater sur votre passage, alors songez au Dianabol.

Souvent, on va comparer le Dianabol à l’Anadrol et certains diront que l’Anadrol est plus efficace. On peut avoir des doutes quant à cela, et cela se justifie pleinement quand on regarde les effets secondaires de l’Anadrol, supérieurs à ceux présents chez le Dianabol. A choisir, ce serait donc le Dianabol qui devrait emporter votre préférence.

Dianabol est et reste en regard de sa puissance et de ses résultats sans doute un des stéroïdes les plus connus au monde. Quel que soit le sport, vous trouverez toujours des athlètes qui ont pris du Dianabol pour augmenter leur masse musculaire et leur puissance brute.

Cela fait plus de 50 ans que le Dianabol existe. Cela fait donc 50 ans de recul sur ce superbe (tant qu’on puisse le supporter) stéroïde. 50 ans de recul sont bien suffisants pour juger des vertus et des inconvénients d’un produit et je suis prêt à parier qu’on parlera encore du Dianabol dans plusieurs dizaines d’années.

Donnez une cote